Colloque « Histoire des femmes, histoire du genre, histoire genrée », 5-6 décembre 2013

 Colloque international – « Histoire des femmes, histoire du genre, histoire genrée » (Saint-Denis et Pierrefitte-sur-Seine, 5-6 décembre 2013), organisé par Valérie Pouzol et Yannick Ripa

Présentation

Qu’il soit instrument d’analyse, axe ou champ de recherche, le genre est sorti de sa confidentialité pour s’affirmer comme un concept  particulièrement dynamique de la recherche scientifique. Dans ce processus d’affirmation global qui  a touché  les sciences humaines, la discipline historique reste en retrait. Ce colloque aimerait  interroger cette  réserve, ces doutes, tout en donnant à voir l’essor de cet outil d’analyse en histoire contemporaine, dans diverses aires culturelles, plus particulièrement en Europe, en insistant sur  l’évolution qui a conduit de l’histoire des femmes à l’histoire du genre et sur  le renouvellement historiographique apporté par ces recherches qui semblent aboutir à une histoire genrée.

 

Organisation :

Valérie Pouzol, Yannick Ripa

 Partenaires :

Université Paris 8

LabEx « Écrire une histoire nouvelle de l’Europe »

Archives nationales

Fédération du RING

 

Jeudi 5 décembre

Matin

Université Paris 8 (Saint-Denis)

Amphithéâtre B 106

9h30: Accueil

9h45-10h : Introduction, Valérie Pouzol (Université Paris 8) et Yannick Ripa (Université Paris 8 – LabEx EHNE)

I. De l’histoire des femmes à l’histoire du genre

Une histoire centrée sur les femmes est-elle encore possible ?

10h05-10h30 : Anne Castaing (CNRS), La deuxième voix : Une histoire de l’Inde au féminin est-elle possible ?

10h30-10h55 : Vincent Vilmain (EPHE, Université Paris 8), Marginalité nationale et marginalité politique : les choix politiques des femmes sionistes.

Pause : 10h55-11h15

11h15-11h40 : Ingrid Hayes (Université Paris 1), L’engagement des femmes des classes populaires : entre émancipations et dominations : l’exemple de radio Lorraine Cœur d’acier, Longwy (1979-1980).

Discussion 11h40-12h05

De la dynamique du genre : questionner les pouvoirs et les rapports de domination

12h05-12h30 : Maud Anne Bracke (University of Glasgow),  Feminism, the State, the private and the public : the case of reproductive rights in Italy (1970s).

12h30-12h55 : Elisa Camiscioli (Binghamton University, State University of New-York), Intersectionality as Intimacy in European Colonial Histories.

Discussion : 12h55-13h15

Déjeuner : 13h15-14h45

Jeudi 5 décembre

Après-midi

Quand l’histoire du genre révèle l’histoire du masculin

14h45-15h10 : Patrick Farges (Université Paris 3), Les Yekke (Juifs allemands) en Palestine  mandataire : une tentative d’histoire de la masculinité.

15h10-15h45 : Anthony Favier (LARHA/RESEA) et Caroline Muller (LARHA /PVS), Les hommes catholiques, un point aveugle des études de genre ? Réflexion sur l’histoire des masculinités en contexte catholique (France XIXe-XXe siècles).

Pause : 15h45-16h05

16h05-16h30 : Mathieu Mali (Université de Savoie), La virilité problématique des sous-officiers français à la fin du XIXe siècle.

Discussion et bilan de la première journée : 16h30-17h00

Vendredi 6 décembre

Matin

Archives nationales (Pierrefitte-sur-Seine)

Salles de communication n°1 et 2

II. Vers la construction d’une histoire genrée

Construire une histoire genrée de l’Europe

9h45-10h05 : Fabrice Virgili (CNRS, LabEx EHNE), Présentation de l’axe 6 du LabEx « Genre et identités européennes ».

10h05-10h30 : Mercedes Yusta-Rodrigo (Université Paris 8, IUF), L’histoire de la Guerre froide au prisme du genre : le cas de la Fédération démocratique des Femmes.

10h30-10h55 : Ioana Cîrstocea (CNRS), Généalogie du genre en Europe de l’Est (1990-2000) : entre réformes démocratiques, innovation académique et transnationalisation du militantisme féministe.

Pause : 10h55-11h15

11h15-11h40 : Philippe de Wolf (Université de Gand et de Paris 8), Du féminisme au masculin : les liens entre les militants français, belges et néerlandais à l’époque du MLF.

11h40-12h05 : Nathalie Sage-Pranchère (Université Paris-Sorbonne), L’histoire des sages-femmes européennes est-elle genrée ?

Discussion et perspectives : 12h05-12h30

Déjeuner : 12h30-14h00

Après-midi

Archives nationales (Pierrefitte-sur-Seine)

Salles de communication n°1 et 2

14h-14h30 : Emmanuelle Giry (Conservatrice au Département Éducation, Culture et Affaires sociales des Archives nationales), Denise Ogilvie (Conservatrice au département Justice et Intérieur des Archives nationales), Les effets de l’évolution de l’historiographie sur la collecte et la mise en valeur des archives relatives à l’histoire des femmes et des féminismes.

Vers une histoire genrée du politique

14h30-14h55 : Sidonie Verhaege (Université de Lille 2), L’étude des usages politiques de la figure de Louise Michel.

14h55-15h20 Alban Jacquemart (CNRS, ENS, EHESS), Une histoire genrée des mouvements suffragistes de la première vague.

Pause : 15h20-15h40

15h40-16h05 Magali Guaresi (Université de Sofia Antipolis), Pour une histoire genrée des discours des élu-e-s de la Ve République.

Discussion : 16h05-16h30

Conclusion générale du colloque : 16h30-17h00

Pour télécharger le programme :  prog hist de femmes dec 2013(1)


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *