Artistes femmes, femmes ingénieurs – Lab de l’Institut culturel Google

Table ronde, 11 avril de 14 h 30 à 18 h

Le vendredi 11 avril de 14h30 à 18h est organisé au Lab de l’Institut culturel Google, 8 rue de Londres à Paris, le second volet d’une table ronde intitulée :
 
« Artistes femmes / Femmes ingénieurs :
une esthétique de la rareté »
 
Si la première table ronde avait fait un rapide état des lieux de la situation – une relativement faible présence des femmes aussi bien dans l’histoire de l’art encore hier, qu’en science informatique aujourd’hui – cette seconde table ronde a pour ambition de présenter quelques unes des solutions trouvées aujourd’hui dans les deux domaines.
 
L’exposition « elles@centrepompidou » dont Camille Morineau était commissaire, au Musée national d’art moderne en 2009-2011, a été l’une des étapes d’une série d’initiatives, menées aussi bien dans le monde de l’histoire des sciences et des métiers de l’ingénieur que dans celui de l’histoire de l’art, pour redonner aux femmes la place qu’elles méritent. Ces actions concrètes menées aujourd’hui méritent d’être reconnues.
 
Le vendredi 11 avril après midi sera consacré à un choix de certaines d’entre elles : y seront présentés des réseaux de femmes scientifiques comme « InterElles » et  « Femmes Ingénieurs », ainsi que des initiatives lancées sur le web comme « Women in computing » (Google Cultural Institute), des expositions passées ou en projet (comme «Qui a peur des femmes photographes? (1839-1945) » au musée d’Orsay), ou encore des collections consacrées aux artistes femmes (comme la collection autrichienne du groupe Verbund). Comme pour chaque édition, une place sera faite à l’art vivant avec une mise en musique, par le violoncelliste Giorgi Kharadze, de quelques grandes figures d’artistes femmes.
 

N’hésitez pas à diffuser cette invitation auprès de ceux qu’elle pourrait intéresser. Notez cependant que les places étant limitées, votre présence ou celle de vos invités devra être confirmée à l’avance en utilisant – cliquant sur ce formulaire :

 

 

 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *