AAC Workshop sur le football féminin – 15 juin 2019

AAC pour le Workshop “Le Football féminin avant le boom – Perspectives franco-allemandes et européennes des années 1950 jusqu’aux années 1980”

Lieu : Sarerbruck – Graduate Centre de l’Université de la Sarre
Date : 23.10.2019 – 25.10.2019

Date limite de remise des projets de communication : 15.06.2019

Organisateurs : Prof. Dr. Dietmar Hüser, Chaire d’histoire contemporaine de l’Europe de l’Université de la Sarre / Dr. Jean-Christophe Meyer, Université de Strasbourg

“C’est avec un intérêt public considérable et une couverture médiatique sans précédent que la huitième édition de la Coupe du monde de football féminin va se dérouler au début de l’été 2019 en France. L’année 2020 marquera le cinquantième anniversaire de la levée d’une interdiction refusant officiellement aux femmes de pratiquer le football dans des structures associatives et fédérales organisées. Tant le DFB que la FFF levèrent cette interdiction en 1970. Ce fait souligne à quel point, à l’époque, les femmes devaient encore surmonter d’importants obstacles pour que leur soit accordée toute la place qui leur revient, pour obtenir respect et reconnaissance pour leur activités et performances de footballeuses, et faire le nécessaire pour qu’en Allemagne, en France et dans d’autres pays européens, le football ne reste pas une affaire d’hommes.

Partant des deux événements précités, le Workshop de Sarrebruck souhaite éclairer les prémisses, la phase précoce et les tendances majeures du développement du football féminin officiel des années 1950 aux années 1980 et d’établir un état des lieux pour la période « d’avant le boom », c’est-à-dire d’avant les premières timides couvertures médiatiques et tentatives de commercialisation. Dans ce contexte, il s’agira de relier le football féminin aux évolutions sociales de l’époque retenue et de s’interroger, si et comment, les changements socio-économiques et socio-culturels affectèrent entre autres les activités fédérales, les pratiques footballistiques, les discours médiatiques.

L’appel à communications est adressé explicitement à des jeunes chercheuses et chercheurs des sciences sociales, historiques, culturelles, ou en STAPS (Master 2 , doctorant(e)s, post- doctorant(e)s et jeunes docteurs) qui, dans leurs travaux de recherche achevés ou en cours, ont travaillé sur divers aspects du football féminin des premières décennies suivant la Seconde Guerre mondiale. Comme le Workshop aspire à mettre en évidence des perspectives comparatives et de transfert franco-allemandes et européennes, les sujets portant sur l’histoire du football féminin en France, en Allemagne ou dans d’autres pays seront particulièrement bienvenus ainsi que les communications traitant de thématiques transnationales.”

Les communications devront être présentées en français ou en allemand. Le temps de parole sera de 20, max. 25 minutes. La date prévue pour la publication des actes du Workshop est le printemps 2020. Le Workshop « Le football féminin avant le boom » est financé par la Deutsche Forschungsgemeinschaft et l’Université Franco-allemande, les frais de voyage et l’hébergement des participants seront pris en charge.

Merci de bien vouloir faire parvenir vos projets de communication jusqu’au 15 juin 2019 (1 à 2 pages avec CV inclus) à Saskia Lennartz (saskia.lennartz@uni-saarland.de) ou Dietmar Hüser                      (dietmar.hueser@uni-saarland.de),            Jean                      Christophe                                                   Meyer (jeanchristophe.meyer@unistra.fr). Les organisateurs se réjouissent de recevoir vos propositions.


2 réponses

  1. ATSE Martial dit :

    Bonjour a vous je suis de la côte d’Ivoire je peux envoyer un résume
    Merci

    • Isabelle Matamoros dit :

      BOnjour oui bien sûr vous pouvez envoyer un résumé à l’adresse indiquée dans l’appel (pas à celle-ci)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.