Nouveaux articles EHNE en ligne : “Les pères fondateurs de l’Europe et la mère CECA”, “Lectrices et lecture féminine en Europe”

Deux nouveaux articles Genre et Europe ont été mis en ligne sur l’Encyclopédie EHNE

Résumé : “La Communauté européenne du charbon et de l’acier (CECA), issue du traité de Paris signé le 14 avril 1951, est un monde d’hommes, des « pères fondateurs » à la mise en commun des industries lourdes dont la CECA a la charge (charbonnages et sidérurgie). Son image vertueuse, de mythe fondateur et de matrice de l’UE d’aujourd’hui – faiseuse de paix et de réconciliation européenne – est essentiellement masculine. Invisibles, les femmes travaillent dans l’ombre à la Haute Autorité de la CECA et dans les autres institutions qui se mettent en place dans les années 1950. Elles exercent surtout des activités de « bureau » (secrétaires, sténodactylographes, interprètes), rouages pourtant importants de l’administration communautaire naissante, à l’instar des interprètes, traits d’union entre des hommes ne parlant pas la même langue.”

Résumé : “Dans l’Europe chrétienne, l’apprentissage de la lecture et l’accès aux livres ont longtemps été réservés à une petite élite en majorité masculine. Au début de l’époque contemporaine, avec le décollage de l’alphabétisation dans la plupart des pays européens, le lectorat se féminise. Outil de savoir, la lecture représente pour beaucoup de femmes un pas vers l’émancipation. Mais au XIXe siècle, les pratiques de lecture révèlent de nombreuses inégalités de genre : celles des femmes, dont il faut préserver la morale, sont particulièrement surveillées. Il faut attendre le tournant du XXe siècle, l’accès des femmes aux études supérieures et l’apparition d’une culture de masse pour que les mentalités évoluent. Aujourd’hui, le rapport au livre est complètement inversé : l’univers du livre est généralement considéré comme féminin et ce sont les femmes qui, en Europe, lisent le plus.”


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.