Nouveaux articles en ligne : “La guerre est-elle émancipatrice pour les femmes ?”, “Les Femmes européennes dans les principales organisations internationales de femmes”

Deux nouveaux articles Genre et Europe ont été mis en ligne sur l’Encyclopédie EHNE

Résumé : “Posée pour les conflits des xxe et xxie siècles, la question, complexe, de l’émancipation des femmes par la guerre, appelle une réponse nuancée, entre un « oui, mais » et un « non, mais ». La guerre, qui nécessite la mobilisation des femmes au travail puis aussi au combat, trouble le genre et modifie certaines trajectoires individuelles mais elle est aussi synonyme de terribles épreuves. Elle n’est pas, ou rarement, la cause directe des mutations égalitaires comme l’acquisition par les Européennes de l’égalité civile et politique ou la féminisation des armées.”

Résumé : “Les luttes des Européennes pour leurs droits et pour la justice sociale commencent au début du xixe siècle et sont presque immédiatement transnationales. À partir des années 1860, le militantisme féministe international se structure de manière plus officielle. Les principales organisations internationales de femmes de la fin du xixe siècle et du début xxe siècle ont un caractère bourgeois et sont dominées par des femmes d’origine européenne. À partir de 1907, les femmes socialistes ou socialistes féministes créent également des structures internationales pour renforcer les droits des femmes. Comme l’ont reconnu les Nations unies, les trois principales organisations internationales de femmes du monde post-45 (le Conseil international des femmes, l’Alliance internationale des femmes pour le droit de vote et l’égalité des citoyens, et la Fédération démocratique internationale des femmes nouvellement créée) ont apporté une contribution cruciale en faveur des droits et de la condition des femmes non seulement en Europe mais dans le monde.”


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.