Nouvelles publications de l’axe Genre et Europe sur l’encyclopédie EHNE

Deux nouvelles notices en ligne sur le site de l’EHNE :

Les allégories féminines de la nation, par Ursula E. Koch

Les premières allégories nationales féminines remontent à l’Antiquité : elles étaient soit des images de soi (Roma), soit des images de l’autre (Hispania, Gallia, Germania, etc.). Entre le xvie et la fin du xviiie siècle, d’autres effigies, dont la personnification de la République française, Marianne, voient le jour. C’est cependant le « long » xixe siècle (1789-1914) qui s’avère l’âge d’or de ces figures multivalentes (monuments, bustes, pièces de monnaie, timbres, caricatures) qui se multiplient. Reconnaissables à leurs attributs, elles sont en bien ou en mal étroitement liées à l’histoire politique des pays symboliquement représentés. Leur présence actuelle (importante en France et presque inexistante en Allemagne) varie selon les pays européens.

https://ehne.fr/article/genre-et-europe/genre-et-revolution-en-europe-aux-xixe-xxe-siecles/les-allegories-feminines-de-la-nation

 

Le cinéma européen : une domination masculine masquée par l’art, par Geneviève Sellier

Le cinéma européen s’est construit face à Hollywood comme un « cinéma d’art » où s’illustrent depuis les années 1910 des « génies » dont les films célèbrent des actrices qui seraient leur « création ». Pourtant, le cinéma européen est aussi un cinéma populaire qui s’illustre par des genres et des stars d’une plus grande mixité. Les rares réalisatrices sont les grandes oubliées de l’historiographie ; plus nombreuses depuis les années 1980, elles restent limitées par un plafond de verre, que l’Union européenne tente de soulever avec plus ou moins de succès.

https://ehne.fr/article/genre-et-europe/gagner-sa-vie-en-europe-aux-xixe-et-xxe-siecles-une-affaire-de-genre/le-cinema-europeen-une-domination-masculine-masquee-par-lart


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.