JOURNÉE D’ÉTUDE “L’IRRUPTION. L’ENTRÉE DES FEMMES DANS LES PARLEMENTS”

VENDREDI  18 OCTOBRE 2019 À 09:30

MANIFESTATION SCIENTIFIQUE OUVERTE AU GRAND PUBLIC

MANIFESTATION SCIENTIFIQUE POUR LA RECHERCHE

UNIVERSITÉ LE HAVRE NORMANDIE, FACULTÉ DES AFFAIRES INTERNATIONALES, SALLE OLYMPE DE GOUGES

À l’occasion du centenaire de la première vague d’entrée des femmes dans les
parlements nationaux, cette journée d’étude propose d’examiner l’irruption
des citoyennes dans les assemblées. Comment les femmes nouvellement élues
s’approprièrent-elles ou redéfinirent-elles les modes d’action de la politique
institutionnelle ? Comment furent-elles accueillies dans des organisations à l’origine exclusivement masculines et quel fut leur impact sur celles-ci ?

La journée d’étude adoptera une perspective diachronique et explorera une période allant du XXe siècle à nos jours. Son aire géographique s’étendra à tous les pays où les femmes jouissent du droit de vote. Elle suivra une approche interdisciplinaire : études sur le genre, histoire, sociologie, anthropologie, sciences politiques, littérature, linguistique, philosophie, études culturelles.

Programme

09:30 – 10:00 : Accueil des participant.e.s

10:00 – 10:15 : Introduction de Georges-Claude Guilbert, directeur du GRIC

10:15 – 11:15 : Conférence inaugurale 
Modération : Hildegard Haberl (Université de Caen Normandie)
Anne-Laure Briatte (Sorbonne Université) : De l’idéalisation à l’expérience du terrain : comment les féministes « radicales » allemandes ont-elles préparé l’entrée des femmes au Parlement avant 1919 ?

11:15 – 11:30 : Pause

11:30 – 12:45 : Entrer au parlement : vécu et représentations 
Modération : Agathe Bernier-Monod (Université Le Havre Normandie)
Ghislain Graziani (Paris Diderot / Università di Bologna) : « Le 21 donne alla Costituente ». Les femmes entrent au Parlement italien, 2 juin 1946
Esmail Jasem (Université Le Havre Normandie) : La mésaventure politique des citoyennes koweïtiennes : l’impasse du processus d’émancipation politique

12:45 – 14:00 : Déjeuner

14:00 – 15:15 : Se faire entendre au parlement : stratégies discursives des élues
Modération : Annette Lensing (Université de Caen Normandie)
Magali Guaresi (Université Côte d’Azur) : À l’épreuve de l’Hémicycle. Les professions de foi électorales des députées sous la Cinquième République (1958-2017)
Nicolas Batteux (Sorbonne Université) : Les femmes parlementaires sociales-démocrates au Bundestag durant les années 1968, entre marginalité et affirmation progressive (?) (1967-1972)

15:15 – 15:30 : Pause

15:30 – 16:45 : Trouver sa place au parlement : résister à l’antiféminisme
Modération : Susana Bleil (Université Le Havre Normandie)
Lucia Schmidt (Université de Franche-Comté) : « Sie sehen besser aus, als Sie reden, Frau Kollegin ! » Les interruptions envers les députées au Parlement allemand
Valérie Dubslaff (Rennes 2) : Femmes extrémistes dans les parlements ouest-allemands – un double défi (années 1960)

16:45 – 17:00 : Bilan conclusif
Annette Lensing et Agathe Bernier-Monod

https://www.univ-lehavre.fr/spip.php?article2424#forum


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.