AAC: Femmes artistes, femmes créatrices Être artiste au féminin

Appel à communications pour les Cahiers d’Études Germaniques

Femmes artistes, femmes créatrices

Être artiste au féminin

 

Au vu de la disproportion constatée entre hommes et femmes dans le domaine de la culture en Europe, la place réelle des femmes dans les registres artistiques (littérature, musique, peinture et arts plastiques, théâtre, danse, cinéma, photo etc.) fait l’objet de débats renouvelés dans la recherche interdisciplinaire. Ces débats interrogent, entre autres, leur rôle en tant que créatrices, au-delà de l’imitation, de l’interprétation et de la reproduction de techniques éprouvées. Si l’on revient à l’étymologie du terme « art », on constate que le latin ars correspond au terme grec technè, ainsi qu’à l’allemand Kunst qui vient de können ; il désigne donc au premier chef un savoir faire, une habileté, une dextérité, qui n’excluent nullement une inventivité, une originalité, ou encore une singularité. Avec la vision de l’artiste comme être exceptionnel et le culte du génie qui se développa au XVIIIe siècle, un glissement se produisit, du simple savoir-faire à la création originale, défi de l’homme démiurge – mais très peu de la femme. Pour parodier le titre de l’ouvrage de Michèle Le Doeuff, Le sexe du savoir (1998), il faut donc se demander si le savoir-faire a un sexe.

Lire la suite…


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.