Colloque « Les femmes contre le changement ? Engagements féminins entre conservatisme, réaction et extrémisme en Europe (fin XVIIIe-XXIe siècles) », 12-13 mars

Jeudi 12 et vendredi 13 mars aura lieu le colloque « Les femmes contre le changement ? Engagements féminins entre conservatisme, réaction et extrémisme en Europe (fin XVIIIe-XXIe siècles) » à l’Université Rennes 2 (bâtiment A, salle Jacques Léonard).

Inscription : https://fem-reaction.sciencesconf.org/registration

Jeudi, 12 mars 2020, Salle Jacques Léonard, Bâtiment A (Université Rennes 2, Campus Villejean)

13h30 : Arrivée des participants

14h : Mots de bienvenue/Présentation

14h30-15h30 : Conférence de Magali Della Sudda (Sciences Po Bordeaux) : Femmes contre le changement : enjeux théoriques et définitions
suivie d’un commentaire de Bernhard Gotto (Institut für Zeitgeschichte München-Berlin)

15h30-15h40 Pause

PANEL 1 : TRAJECTOIRES ET RÉSEAUX RÉACTIONNAIRES

Présidence : Françoise Thébaud (ém., Université d’Avignon)
15h40-16h : Arthur Hérisson (Centre d’Histoire du XIXe siècle, Université Paris 1 – Panthéon Sorbonne) et Alexandre Dupont (Université de Strasbourg) : L’internationale blanche au féminin : bilan et perspectives

16h-16h20 : Eve-Marie Lampron (Université du Québec à Montréal) : Félicité de Genlis (1746-1830) en interaction avec ses contemporaines autrices : trajectoires d’un engagement mêlant (proto-)féminisme, réaction et conservatisme

Discussion (10 minutes)

16h30-16h50 : Nicolas Soulas (Université d’Avignon) : Le « Fédéralisme » dévoyé ou les habits neufs de l’engagement politique conservateur féminin. Retour sur l’insurrection politique de l’été 1793 dans le couloir rhodanien

16h50-17h10 : Camille Cleret (Université d’Angers) : « Comment je suis devenue royaliste ». Comprendre l’engagement des femmes à l’Action française (1900-1940)

Discussion (10 minutes)

17h20-17h40 Pause

PANEL 2 : ENGAGEMENTS PARTISANS EN CONTEXTE DÉMOCRATIQUE

Présidence : Nathalie Ludec (Université Rennes 2)

17h40-18h : Agathe Bernier-Monod (Université Le Havre Normandie) : Helene Weber : paradoxes d’une mère de la Constitution allemande, adversaire de l’égalité des droits entre hommes et femmes

18h-18h20 : Carole Vinals (Université de Lille) : L’ultra droite espagnole et les femmes: Rocio Monasterio entre néoconservatisme radical et manipulation

18h20-18h40 : Ghislain Graziani (Université Paris Diderot / Università di Bologna) : « Non rinnegare. Non restaurare ». Les députées du Mouvement Social Italien, 1948-1995

Discussion (20 minutes)

Vendredi, 13 mars 2020, Salle Jacques Léonard, Bâtiment A (Université Rennes 2, Campus Villejean)

9h-9h30 : Arrivée des participants

PANEL 3 : CONSTRUIRE L’ÉTAT

Présidence : Fabrice Virgili (CNRS, Université Paris I – Panthéon Sorbonne)

9h30-9h50 : Philippe Jian (Centre d’histoire sociale des mondes contemporains/Université Paris I – Panthéon-Sorbonne) : Le projet féminin de Georgette Varenne sous Vichy

9h50-10h10 : Fabien Lostec (Université Rennes 2) : Au service de l’Allemagne nazie : des femmes collaborationnistes en France sous l’Occupation

Discussion (10 minutes)
10h20-10h40 : Cécile Gonçalves (EHESS) : Maria Guardiola, une femme contre le changement sous Salazar

10h40-11h : Prunelle Aymé (Sciences Po Paris, CERI) : Des militantes conservatrices au pouvoir : répertoires d’action et recrutement des femmes dans le gouvernement du Parti de la Justice et du Développement en Turquie

Discussion (10 minutes)

11h10-11h30 Pause

11h30-12h30 : Conférence de Paola Bacchetta (University of California, Berkeley) : Femmes de droite: Discours, tactiques, stratégies, effets, aux États-Unis et en Inde

suivie d’un commentaire de Bleuwenn Lechaux (Université Rennes 2)

12h30-14h Déjeuner

PANEL 4 : PRÉSERVER LES RÔLES DE GENRE

Présidence : Paola Bacchetta (University of California, Berkeley)

14h-14h20 : Juliette Masquelier (Université Libre de Bruxelles) : Défendre les travailleuses et ramener les mères aux foyer : les contradictions d’un mouvement d’Action catholique féminine en milieu ouvrier dans les années 1960

14h20-14h40 : Sandrine Roll (Université de Strasbourg) : L’enseignement ménager, un engagement au féminin

Discussion (10 minutes)

14h50-15h10 : Mégane Erbani (Université Paris Nanterre/ISP) : Des femmes opposées à la déconstruction des stéréotypes de genre ? Trajectoires d’engagements en apparence paradoxaux
15h10-15h30 : Adeline Wintzer (Sciences Po Paris) : La trajectoire de Frigide Barjot au sein de la Manif pour Tous : la courtière-égérie devenue « autre »

Discussion (10 minutes)

15h40-16h : Conclusions et discussion de clôture


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.